Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

SOMMAIRE Du Blog

Nb.: La liste de blogs se déroulant dans la rubrique Vous aimerez aussi est une pollution qui, en rien, n'est reliée à AlgeriaFaraDaSe.Net. Encore du ménage à faire...

Chrono CONTRIBUTIONS Éditoriales Aammjj
47 L'équat° algérienne: Martyrs.. 120515
46 L'équqt° frçse: Sarko07 120504
45 À Bayrou Après le 1er tour 120501
44 Équat° frçse Gauche Sarko Fn 120423
43 Élect° Dz & F. Syrie, Mali… 200410
42 Com' politique en Dz 200312
41 Instantané Dz Comtempraine 120306
40 Invité @Lamriben 120217
39 Intempéries en Kabylies 120224
38 Invité @Djenad 120131
37 Chérif Kheddam, L'Amaziɣ… 120120
36 Mare Nostrum 2012-2962 120110
35 Dossier du Petit Manil BLIDI 120102
34 2962-2012 SiMohandVsBoutef 111226
33 EcumeDesBlogs DzVirtuelle 111022
32 Panijels d Imazighen... 110912
31 ColonisateurEnCulottes 110718
30 Moderato... Niet.Kabyles 110624
29 Bac Ment° MarieJo Format°... 110606
28 Jsk La Nef Des Foots... 110523
27 Dsk Et Les Femmes... 110508
26 BijouxFifaZizouLesQuotas 110502
25 JskVsSupportersHadjBoutef 110415
24 L’Algérie dans tout ça 110408
23 Ni Black Ni Beur 2/2 110321
22 L'Arlésienne des Tiers-Pauvres 110228
21 Ni Black Ni Beur 1/2 110224
20 L'Algérie Le Vaut Bien... 110224
19 ElKabbacheSertLeBeylicat... 110214
18 Dz Manifs BoumEtC° 110208
17 Août In Tunisia SixJoursChez 110131
16 Rcd Week-end à 50 Milliards 110124
15 Tunisie, Drainsine du… Afrique 110101
14 Vœu d'en France 101122
13 VuFenFrceFaceDualeDuFouqt' 101116
12 Moderato... Niet.Kabyles 101019
11 VuDEnFrceSarkoSégoBoutef 101101
10 VuDEnFrceSardouCynthia 101019
9 Vu d'En Frce Manif' Virtuelle 101011
8 Moines et  Maraîchers 1/2 100927
7 Bilan Sarko 2012 2/2 101116
6 Affaire Mécili Retombées... 101019
5 Vademecum Pour Dz Future 101101
4 "Follow the Money" made in… 101019
3 Devoir de Vacances Lettre d... 100907
2 KhomeinySarkoÉtatsPartis 100819
1 Un Sondage Ifop-Figaro 100808

RSS

  • Flux RSS des articles
Lundi 26 décembre 2011 1 26 /12 /Déc /2011 15:31

URGENT : Soldarité Manil BLIDI.


Un site (www.babybee.fr/manil.php (j'ai suprimé le lien) dont j ’ai relayé un post (supposé être en faveur du jeune Manil, malade en Algérie) à partir de Kabyles.Net en toute bonne foi, pensant que Kn l’avait "cautionné", semble en fait être intéressé par les retombées financières de l’opération :

Un post de Kn fait état d’une perception forfaire (? ??, ou est-ce une confusion avec la somme annoncée être collectée ?) de 53 € pris sur les sommes recueillies, à quoi s’ajoute (cela je viens de le vérifier, mais c’est écrit en tout petit et en gris clair, donc peu lisible) une "taxe" de 3 € par don - en sus du coût direct du sms, naturellement - ce qui me parait excessif pour une opération supposée être philanthropique et humanitaire.

 

Je pense que ce serait bien que quelqu’un de compétent creuse un peu cette question..


J’ai évidemment supprimé mon relais depuis, jusqu’à plus ample informé en tout cas.

Il est possible de trouver sur Kn ainsi que sur divers sites de presse (algérienne notamment), des coordonnées de réception de dons en liaison (directe ou non) avec les parents de l’enfant malade.

Je pense néanmoins qu’il est très important que chacun fasse son possible pour sensibiliser des responsables (politiques, médias, etc...) au drame que vit cette famille.

 

Je pense néanmoins qu'il est très important que chacun et chacune  fasse son possible pour sensibiliser des responsables (politiques, médias, associations, hôpitaux...). La vraie solution devrait pouvoir venir de là..

 

R. Sadi, le 05/01/2011.

 

1/Un Blog... Débloguent

  Contribution évolutive. Mise à jour : 04/01/2012


J’ai déjà dit que l’une des raisons d’être de cet ilot privé[1] était le manque de maturité de posts qui, venant en nombre, réalisent une envahissante pollution pour les blogs qui les accueillent et des agressions plus qu'irritantes à l’esprit naïf et/ou critique qui s’aventure à parcourir un de ces espaces où ils prospèrent.

Et, de fait, s’y risquer peut s’apparenter à une expédition en quelque taxxeraggit[2] de famille nombreuse : il y a intérêt à bien voir où l'on pose son pied… Bien évidemment, et histoire de donner une autre et incidente illustration de notre préoccupation linguistique du jour, il faut alors savoir quitter… l’étable.

À titre d’exemple, voici une composition de ce qu’on peut trouver dans un tout récent forum de Kabyles.Net, site qui, sans être exempt de toute critique en cette question dont nous traitons ici, se targue d’exercer à (sic) priori une forte modération sur les contributions proposées à diffusion avant de valider leur mise en ligne mais, en tout état de cause, est loin d’être le cancre de la classe en ce domaine.1112KnBan.jpg

Kabyyle.Net. Le Site du Kabyle rationnel...

A noter, qui plus est, que ce forum était censé avoir été initié pour proposer à l’élévation intellectuelle et militante de ses fidèles visiteurs une question de.... géopolitique sud-méditerranéenne[3] :

 Eh oui ! écrit : (…) le sous sol arabo musulman et bien sûr amazigh (...)

amectuh écrit : (…). Et vous déblatérez... dans une langue incompréhensible.

Ils sont fous les Kabyles, ils sont fous ! écrit : (…) Sur tous les forums algéchiens... Et, plus loin : ils lèpent (lapent ( ?)) avec volupté pour hurler chacun sa haine (…) et encore (…) les kabotes (pour Kabyles...) se fixent seulement la Kabylie comme objectif pour justifier chacun sa haine, sa gueularderie et sa putain de vie  

amectuh, ecore lui, précise ainsi ses intentions et sa pensée :

Mea-culpa ami et mes plates excuses à tous.

J’avais construit une langue (sic et re-...) phrase qui disait entre autres :...Tu déblatères dans une langue broussailleuse où la ponctuation éviterait un exercice d’apnée aux lecteurs..." J’ai abrégé sans réfléchir à ce que je laissai (sic).

admin (fondatrice du site, ndlr) écrit : (…) si des personnes, comme vous, qui militez pour une Algérie une et indivisible viennent nous donner des ordres sur les titres ou la longueur des articles.

Un contributeur, semble-t-il du cénacle, qui se donne pour pseudo Anti-Mahommerde écrit, relayant le post de admin ci-dessus :

Chapeau bas, Madame ! J’avais une réponse pour Agleriefadaise (pour AlgeriaFaraDaSe, sic…), pour le remettre dans son pantalon (…). C’est incroyable, comment ces ânes – geriens osent tout et se permettent même de sonner (sic) des leçons et faires (re-…) des remarques, sur un site kabyle !

Flytox (Cf Karcher and C°, ndlr) écrit : @ AlgeriaPhareàNazes (pour AlgeriaFaraDaSe, sic…) :(…) on comprend maintenant que même le Lesotho (sic…) soit devant vous !

(…) Tu vis dans un pays de merde et tu viens critiquer un simple site internet !

FACEMUZZ écrit : ( …) le pétrole appartient aux Touaregs, depuis des millénaires et non pas aux brébaches (Arabes (ou préténdus et/ou soi-disant tels...), ndlr), les muzzos (musulmans, ibid°) de l’est ont décrété la CHARIA, le KHOZOTISME (ENC…ISME, ibid°) ARABO-MUZZ avant même la fin de la guerre, ce AbdelKhozit (AbdelC…, ibid°) n’a qu’a aller appliquer sa merde chez lui, (…) Belkhadem, UN BANU KHOZIT (DESCENDANT DE C…, ibid°). 

Entendons-nous bien : ce petit florilège n’est pas le pire de ce qu’on peut trouver, sur Kabyles.Net déjà. Et, je me répète, ce site n’est pas ce qu'il y a de plus indiqué pour la confection de ce genre de bien malodorant bouquet, que je ne propose ici que parce qu’il provient d'un site qui, d’une part se revendique de la rationalité , se prévaut d’un vigilant protocole de modération en amont, et par ailleurs, peut raisonnablement s’enorgueillir d’avoir relayé nombre de précieuses et brillantes contributions.

Pour ceux qui seraient intéressés par la constitution d’une anthologie de référence en la matière, tout un chacun sait qu’il n’est pas besoin d’être clerc pour trouver mieux, si on peut dire, en surfant sur la planète des blogs ou sites d'inspiration et/ou à vocation algérienne. 

Toujours est-il que cette introduction posée, je me propose de regrouper ci-dessous quelques contributions que j’ai données dans des forums dont j’ai pu avoir repéré le sujet comme étant digne d’intérêt pour ma science mais, aussi, quand les contraintes de mon emploi du temps m’auront permis d’y participer.

 Je donnerai les liens qui auront suscité mes Comment Taire ?, de même que les échos qu'ils auront pu avoir suscités, sauf s’agissant d’indigences telles qu’un minimum de charité pour leurs auteurs commande de les ignorer.

Les forums qui d’une façon ou d’une autre traitent de l’Algérie sont, majoritairement et il faut le déplorer, une bonne illustration de ce phénomène. C’est qu’à cela, en plus des plâtres qu’il faut bien essuyer dans le bénéfice – sinon l’exercice responsable – de toute liberté nouvellement acquise, deux raisons sont dans ce cas peut-être plus qu’ailleurs pertinentes :

- Jusqu’à Tafsuyt Imazigen - le Printemps Berbère - d’avril 80 et à l’explosion ultérieure d’octobre 88, les institutions étatiques algériennes statufiaient leur prétendue fidélité aux principes par une autant aveugle qu’immuable, brutale et violente censure de toute expression qui songerait à se donner d’autre alfa ou oméga que de relayer, si possible en les amplifiant,  les auto-satisfecit que les heureux prédateurs de ces institutions se dispensent à longueur de colonnes d’El Moudjahed et de provocantes parades sur les écrans de l’Unique. Ces putatifs héritiers de droit des colonialismes ont toujours retenu quelques productifs us de leurs prédécesseurs en matière de gouvernance. Le colonialisme censurait les idées. Dans leur majorité ignorantes de la chose en l’espèce, les dictatures qui en ont hérité se suffisaient d'émasculer, elles, le mot : le verbe…

Cette pratique, conjuguée à l’absence de tout projet éducatif digne de ce nom, nous donne une arrivée des plus édifiantes : au terme de deux générations, nos blogueurs d’aujourd’hui, tout étonnés d’échapper aux foudres immédiates et systématiques de feu nos Anastasie politico-policières, sont convaincus que leur vertu, leur devoir même, serait de jouer l’audace au paroxysme de leurs instincts si longtemps et drastiquement réprimés, et donc profondément refoulés. Dès lors, tout ce qui à leurs yeux relèverait de l’audace et/ou de l’interdit politique ou administratif et, à la longue social aussi, est expurgé pêle-mêle, comme les matières putrides d’une occlusion brusquement débouchée : la violence, vécue comme un réflexe défensif à force d’avoir été subie, l’excès perçu comme performance et donc quelque part comme une valeur par définition positive, le défi, quand bien même gratuit, l’invective, l’insulte, l’agression à connotation sexuelle ou à caractère raciste et, dans le furieux torrent de ces logorrhées, la scatologie aussi. Peut-être qu’Hitler était-il le produit incestueux d’un colonialisme inabouti et d’une dictature quelque part préfigurée ?

- Les services spéciaux algériens, disqualifiés par l’Histoire en leur boumédiénesque hiva[4] et potentiellement condamnés par la Communauté internationale dans leur identité politique et leur façon de faire, impuissants à museler le flux de la communication virtuelle, essaient de sauver leurs émoluments, avantages connexes compris, et la mise à leurs nababs de maîtres en développant une stratégie d’infiltration systématique de tout ce qui, de près ou de loin, pourrait s'apparenter à un début de semblant d’embryon de critique de leur caste et du régime dont eux-mêmes constituent le côté sombre et pile. En instruisant leurs petites mains dans toutes les déclinaisons de la provocation, y compris la saturation et le libre cours à leurs instincts les plus bas en orchestrant la partition plus haut décrite. Cela aux fins de  décourager les esprits non avertis, de discréditer un auteur de thème initial, voire tout un espace d’expression dont la ligne éditoriale en serait à prendre des aises avec les béquilles présupposées inviolables de leur pensée basique et unique. Conséquence inévitable :   l'émergence de flots de répliques censées venir leur porter la dispute ou l'onction, mais le plus souvent au diapason dialectique et langagier de leur initiatrice manipulation. Et au bout du compte et avec un peu de réussite, déplacer le centre de gravité d’un débat, détourner le centre d’intérêt d’un site, dénigrer la raison d'être d’une association, altérer l'image de marque d'un club de foot, brouiller les orientations cardinales d'un parti d'opposition...

Il se dit que, sur les hauteurs d’Alger, des équipes se relaient de jour et de nuit, aux frais du contribuable et à coup de liasses de devises puisées aux mânes généreuses des Atlantides sahariennes,  pour imaginer comment déstabiliser le Rcd ou configurer l’islamisme à la logique du jeu de Nim.  Entres autres puissantes et jouissives motivations... Et l’outil de prédilection de ces barbouzes d’un nouveau genre est, notamment, l'intoxication et la désinformation via le noyautage ou la pollution des forums traitant de l'Algérie sur la toile.


[1] Ce blog.

[2] En kabyle : Espace d’expression (matérielle, celle-là…) à ciel ouvert jouxtant discrètement la maison kabyle traditionnelle.

[4] Pouvoir (supposé être de nature plus ou moins sacrée)  de susciter une frayeur panique.

 

C'est ainsi que, suite à cetteMouche du Cochedu 30/11/2011, je postai ce


Comment Taire ?

Il est plaisant mais, hélas, lamentable aussi de voir un contributeur patenté de Kabyles.Net reprendre la phraséologie de Bush et de ses sponsors en pétrodollars et matière grise pour parler de Tamazgha ou de l’Afrique du Nord. Ou pour l’ignorer ou l’annexer à quel Moyent-Orient ?

D’une façon générale et par ailleurs, je pense que Kabyles.Net serait bien inspiré de taxer au portefeuille, de façon fortement progressive et déjà ses animateur(trice)s attitré(e)s, tout(e) contributeur(trice) qui, par un post saucissonné ou non, dépasserait un certain volume d’occupation de son espace (volume à déterminer dans une fourchette de 5 à 10 000 signes, de mon point de vue). Cela sauf décision à majorité démocratiquement qualifiée (supérieure ou égale aux 2/3 par exemple) de son Conseil d’Administration ou équivalent.

En effet , outre qu’ils n’encouragent pas vraiment à faire un tant soit peu d’efforts en matière de rédaction, ce qui est encore une autre affaire, j’en conviens, de tels excès et dépassements reviennent à censurer l’expression d’autres internautes, ceux et celles anonymes surtout.

Voilà. Ça, c’était pour le titre.

Pour le reste, j’y reviendrai éventuellement après lecture. Azul.../R. Sadi.

   1. Amectuh répond:

  Si j’ai bien compris vous n’avez pas lu l’article ?!?!?! ...Et vous déblatérez... dans une langue incompréhensible. Allez faire des cours de français et revenez dans Kabyles.net où le français est paraitement (sic) utilisé.

2. Admin (Fondatrice du Site, ndlr)

@ Ageriafaradase, il n’y a pas de Conseil d’Administration ou d’équivalent. Je répète encore et toujours que j’ai voulu ce site pour donner un espace où chacun peut librement s’exprimer. Si le rédacteur a envie d’écrire 10 lignes ou 100 pages, il le peut.

L’auteur en mettant ce titre a fait un jeu de mots et pour illustrer son article, j’ai mis un parchemin aztèque, peuple qui a hélas disparu. Ce qui nous pend au nez, si des personnes, comme vous, qui militez pour une Algérie une et indivisible viennent nous donner des ordres sur les titres ou la longueur des articles. De plus vous vous permettez des remarques sans même avoir pris la peine d’avoir lu l’article, ce qui vous aurait éclairé sur ce titre.

Encore une fois, je vous le redis, et ceux qui me connaissent le savent, je ne reconnais pas du tout l’Algérie et ce depuis la première fois où j’y ai mis les pieds, alors que j’étais adolescente.

Seule la Kabylie m’intéresse, tout ce que je souhaite c’est que les Kabyles se réveillent pour se prendre en mains. Je ne me suis jamais sentie Algérienne, je ne le suis pas et je n’ai que faire d’une nationalité qui ignore superbement mes aïeux. Inutile de me dire que la charte nationale a été modifiée. Amazigh est un terme générique utilisé dans le but de mieux nous ignorer. Ce qui me fait chaud au coeur est de constater que les Kabyles ne prennent pas tous les routes tracées par l’arabo-islamo-algérianisme.

Vous parlez de portefeuille, je ne sais pas où vous voulez en venir, les contributeurs sont tous bénévoles et je paie les noms de domaine et l’hébergeur qui me coûtent moins de 100 euros par an. Sur ce, je vais m’arrêter là, sinon je risque des remontrances de votre part, parce je vous réponds sans avoir compté les signes.


Re-Comment Taire ? :

@ Admin. 1. S'il n'y a pas de Conseil d'Administration à Kn (ou équivalent avais-je précisé), qui donc décide d'attribuer le monopole de la Une pendant une semaine et plus au bénéfice de tel ou telle contributeur/trice ? Et, au vu de quel(s) critère(s)?

Et, accessoirement : que fera Kn le jour où un(e) internaute, personne physique ou morale, ou Service, viendra le noyer sous une contribution sans fin (ce qui s'est pratiquement déjà vu, du reste) au profit de ses propres élucubrations, qu'elles soient fondées ou non?

 2. En quoi ce que j'ai écrit pouvait-il appeler à une dénonciation d'opinion politique ?

 3. Je ne vois pas en quoi ce que j'ai dit en termes de portefeuille devrait poser des problèmes d'interprétation à quelqu'une qui paie moins de 100€ par an pour permettre à ce site d'exister. Mais si c'était le cas, ce serait alors à vous d'éclairer nos lanternes.

4. Je ne vois pas en quoi un Comment Taire? portant sur le titre d'un topo (quelle que soit la teneur de ce dernier) serait non avenu s'il n'émanait pas de quelqu'un qui se serait préalablement imposé d'ingurgiter tout le laïus subséquent? Un titre est un élément rédactionnel certes constitutif d'un ensemble, mais qui, par ailleurs, a une valeur autonome sur laquelle rien ni personne ne peut raisonnablement censurer un avis sans autre forme de procès: nombre de lecteurs de journaux lisent tous les titres de leur canard préféré, les évaluent - et donc, d'une certaine façon, se les commentent - et décident ensuite de prendre connaissance ou non des contenus associés. Pour finalement lire +/-10% des articles publiés tout au plus... D'ailleurs, si vous connaissiez une autre façon  de lire des publications comme Le Monde ou El Moudjahed, je serais personnellement preneur...

 5. J'en profite pour faire remarquer à amechtuh que, s'il voulait bien se donner la peine de se relire, il s'apercevrait qu'il avait bien compris que je n'avais pas - et toujours pas, du reste - lu l'article dont j'avais commenté le titre. Et, qu'il devrait donc se rendre compte que, finalement, ma langue ne lui était pas si incompréhensible que ça. Il aurait donc tort de jeter l'éponge si tôt.

Sur quoi, comme le disent si nos amis Helvètes, je vous dis adieu, puisqu'on est de se revoir tantôt... R. S.

 

Réponse de amectuh :

@AlgeriaFaraDaSe.Net, Merci de cet éclaircissement et...de la ponctuation.

 

Comment Taire ? @ ainsi (alias Bernard Lugan, auteur d'un topo sur la Libye post-Khadafi dans le même forum). Vous semblez maîtriser votre sujet. Une remarque néanmoins : s'agissant de la Libye (et de l'Afrique du Nord en général), il est plus précis (à tout moins plus prudent) de parler de berbérophones que de Berbères, notamment quand vous écrivez:

  [Les] Berbères qui constituent environ 10% des 6 millions de Libyens.

Re-. R. Sadi.

 

2/Suite à cette Mouche du Coche du 08/10/2010, 

 

Ma solidarité militante et... fraternelle!

Sur le site Kabyles.Net, toujours,  trois témoins et acteurs(3) du Printemps Berbère (1980) recadrent une contribution quelque peu fantaisiste donnée dans un livre collectif (Avril 80) publié sous la responsabilité d’Arezki Aït Larbi.

Les errements du témoignage (d'un ex-militant Pags (?), mettant en cause H. Sadi)  étant, à tout le moins, malveillants sinon franchement orchestrés, j’ai donc donné le post ci-dessous dans le forum généré par cette contribution collective. 

Comme tout un chacun, j’avais toujours pensé que Arezki n Aït Larbi avait fait ses humanités. Mais en apprenant le cautionnement de cette entreprise par ses soins, je m’aperçois que je m’étais trompé. De peu, mais enfin… Maintenant, et comme tout un chacun, je sais à quelle école il a parfait sa formation. Son livre aura au moins servi à ça. 

 Mais voilà qu'un autre ex-militant du feu Pags, R. Hakem, en profite pour y étaler des états de services à tout va, disant à peu près tout et son contraire, au grand dam des autres contributeurs (voir le lien ci-dessus). Je leur ai donc donné cet avis :

  R. Hakem, que je ne connais pas, a le talent de squatter tout un site pour disserter sur deux fantasmes:

  1.         Au centre de tout était le Pags.

2.         Et au centre du Pags était Je.

 Dès lors il est vain de perdre son temps à interpréter ou à commenter ses écrits plus avant. Par contre il pourrait être charitable de rappeler à l’enseignant qu’il dit avoir été comment les rédiger.

(3) Ramdane Achab et Hend Sadi, maîtres-assistants de mathématiques au Centre universitaire de Tizi-Ouzou en 1980, et Arab Aknine, qui y étudiait les mathématiques.

 

3/ Du 31/12/2011, suite au Drame du Petit Manil , qui bouleverse le pays.

Sur cette question, voir aussi le topo de Dna, bien documenté,  du 05/01/12.

 

J’ai été, de façon certainement moins dramatique – il s’agissait d’un patient adulte - confronté à ce problème de prise en charge dans un hôpital parisien. Le problème est en effet lourd.

De mon point de vue, et à moins que le cas du petit Manil ne soit érigé en question de principe pour le quatrième mandat qu’on nous annonce, la solution serait :

1.         De sensibiliser une personnalité africaine compétente et reconnue au-dessus de tout soupçon (il en existe en Algérie même, en Egypte, en Tunisie… et Nelson Mandela est encore de ce triste monde qui est le nôtre…) pour qu’elle sollicite un pays autre que la France, s’agissant de Manil, car le temps presse,

2.         Que nos médias et nos responsables politiques fassent en sorte que cette question du passif dû à la France et, au-delà, des prises en charge médicales, soit mise au clair lors des prochains débats électoraux car, hélas, de tels cas seront amenés à se présenter, s’ils n’existaient déjà. Et qu’une solution soit trouvée pour qu’au moins face à la mort tous les Algériens soient égaux.

 

Quant à solliciter Cévital ou je ne sais quelle autre entreprise privée pour un problème de santé publique, comme le suggère un(e) internaute (Liberté d'hier) certainement bien intentionné(e), je trouve c’est un peu mesquin et bien peu charitable pour Manil et les siens : la Sonatrach pourrait bien plus…

 

Plus sérieusement, il y a aussi la solution d'organiser la venue de cet enfant accompagné de ses parents et de constituer une délégation pour le présenter à l'Hôpital du Val-de-Grâce ou à l'Hôpital Américain (lieux où certaines de nos huiles ont leurs habitudes...) avec ou sans prise en charge médicale. Et que chacun prenne ses responsabilités en cas de refus d'admission pour cet enfant...

 

Personnellement, je suis prêt à faire partie de cette délégation.

 

Paris, ce 31 décembre 2011. Ramdane SADI.

 

3 janvier 07:25, par NINI (En réponse à mon post ci-dessus)

 

CES HONORABLES ETABLISSEMENTS ??????????????? VOUS POUVEZ ETRE IRONIQUE SI VOUS LE SOUHAITEZ C’EST BIEN FACILE DE REJETTER LA FAUTE SUR LES HOPITAUX FRANCAIS !!!!!!!!!!!!!!! C SUR QUE L’ALGERIE, CONTRAIREMENT A LA FRANCE AIDE ENORMEMENT D’ETRANGERS EN LES SOIGNANT AU SEIN DE LEURS TRES COMPETENTS CENTRE HOSPITALIERS !!!!!!!!!!!!!!! VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE DE VOTRE DISCOURS QUE LALGERIE PRENNEENFIN SES RESPONSABILITES PLUTOT ET QU ELLE SE REGARDE UN PEU EN (...)

 

@ Nini. Désolé, mais vous êtes vraiment à côté de la plaque

1. Ce n’est pas du tout par ironie que je parle d’ honorabilité à propos des établissements cités, mais parce que cela traduisait l’opinion que je m’en fais, le plus sérieusement du monde.

2. Mon propos, et il me semblait clair, était de poser le problème (en faisant appel au potentiel médiatique, certainement mérité, des hôpitaux que j’ai mentionné) de façon urgente face aux autorités algériennes et, au-delà, aux opinions publiques algériennes et françaises pour qu’elles se demandent - et, qu'à travers elles, soit posé le problème de savoir - pourquoi certains Algériens, dont notre chef d’Etat, pour ne pas le nommer, ont pu y avoir été admis et soignés (au Val de Grâce, le concernant), et pourquoi le jeune Manil n’y aurait-il pas droit ?

Voilà pour les sous-titres, puisqu’apparemment, pour certain(e)s au moins ils étaient nécessaires.

J’espère néanmoins que la famille et les proches du jeune Manil n’auront pas fait la même lecture que vous de mon post et, cela va sans dire, j’en serais désolé si c’était le cas...

R. Sadi.

 

Ps: Babybee (qui annonce avoir collecté autour de 60 € au moment où je fait cette réctification, le 08/01/ à 18h) et dont j'ai relayé le post à partir de Kabyles.Net en toute bonne foi,  pensant que Kn l'avait "cautionné", semble en fait être intéressé par les retombées fonancières de l'opération:

Un post de Kn fait état d'une perception forfaire de 53 € prisqe sur les sommes recueillies, à quoi s'ajoute (cela je viens de le vérifier, mais c'est écrit en tout petit et en gris clair, donc peu lisible) une taxe de 3 € par don - en sus du coût direct du sms, naturellement - ce qui me parait excessif pour une opération supposée être philantropique et humanitaire.

Je pense que ce serait bien que quelqu'un creuse un peu cette question...

Je supprime évidemment mon relais, jusqu'à plus ample informé en tout cas.

Il est possible de trouver sur Kn  ainsi que sur divers sites de presse (algérienne notamment), des coordonnées de réception de dons en liaison (directe ou non) avec les parents de l'enfant malade.


4/Suite à cetteMouche du Coche du 04/01/12,


Pratiques politiques et déontologie journalistique en Algérie.

Ce Comment Taire ?

 

@ Rédaction El Watan. Bonjour!

Votre confrère Liberté a rapporté (sans les commenter !) les propos de notre Mae parlant de la fraude électorale, en ces termes:

(...) faire en sorte que, par une vigilance accrue, nous puissions éviter le développement de la fraude.

Qu'en serait-il donc si la vigilance devrait ne pas être accrue, et qu'en était-il toutes ces fois où il n'y avait pas d'observateurs crédibles et/ou qualifiés?

 Autrement dit, et si on veut bien entendre ce que parler veut dire:

1. Un ministre déclare officiellement que la fraude électorale est bien, à ce jour encore, une tradition étatique en Algérie,

2. Son problème en tant que responsable (non exclusif, s'entend...) de ce cette honteuse gangrène n'est ni de l'éradiquer ni seulement de la résorber mais, compte tenu de la possible présence de délégations étrangères supposées crédibles, de juste faire en sorte de [pouvoir] éviter son développent.

Monsieur le ministre est vraiment trop bon!

Plus sérieusement : je trouve consternant que non seulement ni El Watan ni Liberté (pour ce que j'en ai lu...) n'aient jugé opportun de relancer le ministre après un tel scoop, qui, à défaut de nous autres déjà vaccinés, devrait pourtant intéresser au moins les délégations attendues, ne serait-ce que pour qu'elles ne se dérangent pas pour rien...

Consternant aussi que Liberté, qui a rapporté ces propos ne les ait même pas pas commentés, et qu'El Watan ne les ait même pas relayés !

Iddul sang'ara nruh... chantait le poète. Mais il nous tout de même y aller…

Cordialement,

 

R. Sadi/AlgeriaFaraDaSe.Net.

Nb : Des posts équivalent ont été enoyés aux forumx correspondant de Liberté et de DnaDz.

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés